Tournez manèges, tournez !

Turn carousels, turn !

Cours Saint-Pierre
Cours Saint-Pierre – Photo Presse Océan

En ce moment a lieu la « Foire de printemps » à Nantes.
J’y suis allée récemment avec des amies
et nous y avons passées un bon moment.

Malgré tout, à différents moments je me suis sentie mal à l’aise,
jugé, à cause de mon poids, ou plutôt de la place que je prend…
Ce sentiment me paraissais pourtant assez loin.

Premier manège, premier malaise.
Nous nous installons.
(Le « boomerang »)
Un homme vient vers moi et me baragouine :
« non, pas là, descends, vas là-bas ! »
Bon, pas d’explications…
Je me déplace, mes amies aussi,
et là en fermant la sécurité il marmonne :
« Quand on est gros comme ça, on fait pas des manèges »
Il part.
D’autres personnes lui demandent ce qu’il se passe.
Il dit à tous, que je suis trop grosse et que la sécurité pourrait ne pas tenir.
Malgré les regards,

c’est juste inquiétant.
Au final tout se passe bien.
***
*
These days the « Spring Fair » takes place in Nantes.
I went there recently with friends
and we had a good time.

Nevertheless, at different times I felt uncomfortable,
judged, because of my weight, or rather the place I need…
Although I thought this feeling was far away.

First ride, first discomfort.
We get settled.
(The « boomerang »)
A man comes to me and gibber out to me:
« No, not there, go down, go there! »
Well, no explanations…
I move, my friends also,
and then closing the security locker he mumbles:
« When you’re this big, there is no ride »
He leaves.
Other people ask him what happens.
He tells everybody that I’m too fat and that security could not hold.
Despite the looks,
it’s just disturbing.
In the end everything is going well.

Foire de printemps – Photo Presse Océan

Dernier manège, dernier malaise.
Il s’agit d’une sorte d’ascenseur..
(« Space Fall »)
L’homme qui vient fermer les sécurités arrive.
Ma ceinture n’atteint pas le boitier.
Il me rend mon ticket, sans parler.
Je me dis juste que c’est dommage, mais me fais rembourser.
Et là un autre homme me demande de le suivre.
Il fini par me dire d’enlever mon manteau
Et là. Nickel, la sécurité est enclenchée.
Malheureusement une fois là haut à 40 mètres du sol,
Le temps semble long. Il fait froid aussi.
Nous redescendons très doucement.
C’est limite plus inquiétant que le grand plongeons.
La seconde fois, idem ! Un bug apparemment.
On rends les tickets à ceux qui veulent se faire rembourser.
Et là j’ai le droit à un :
« Ahh oui ! Vous, on vous rembourse !!
Ahh vous m’avez porté la poisse ! »
Pourtant pas dit méchamment je pense,
mais vraiment pas nécessaire.

Le lendemain, j’ai raconté ceci à ma grande sœur,
Et à l’écouter, je me suis sentie idiote de n’avoir rien répondu à ce cher Monsieur.
De lui avoir laissé me mettre ce problème passager sur le dos.

Elle m’a appris que dans d’autres pays, il y a des indications concernant les limitations de poids pour les manèges, comme pour les tailles.
En France ceci n’est pas possible car soit disant discriminatoire.
Personnellement,
je me sentirais moins exclu si je savais à l’avance qu’un manège

n’est pas fait pour moi,
(par manque de sécurité pour moi ou les autres)

plutôt que l’on m’affiche devant tout le monde
en me « virant » d’un manège avant son commencement…

Car disons le. Je suis grosse.
Du moins ronde, ou en tout cas selon mon « I.M.C », je suis obèse.

Mais je trouve le comportement de certains juste grossier.
Je pense qu’il y a une manière de faire ou dire les choses.
Tout est toujours plus facile quand on dit les choses gentiment.
Et ce n’est pas forcément une perte de temps..
(Bien sur, il y a aussi des exceptions)
***
*

Last ride, last discomfort.
It is a kind of elevator…
(« Space Fall »)
The man who come to close the safety features arrives.
My belt doesn’t reach the locker.
He gives me my ticket back without speaking.
I just say myself it’s bad luck, and get my money back.
And then another man asked me to follow him.
He finally tells me to take my coat off.
Then, perfect, the security is activated.
Unfortunately there up at 40 meters above the ground,
Time seems to be dragging. It’s cold too.
We go down very gently.
It’s nearly more disturbing than the great dive.
The second time, ditto! A bug apparently.
Tickets are given back for those who want a refund.
And then I get a :
« Ahh yes ! You, you’ll be refund!
Ahh you brought me bad luck ! »
Yet not said badly I think,
but really not necessary.

The next day I told this to my older sister,
And listenning to her, I felt silly not to have answered to that dear sir.
Letting him put me this malfunction on my fault.

She taught me that in other countries, there are indications of weight restrictions for the roundabouts, same as sizes.
In France this is not possible because supposedly discriminatory.
Personally
I would feel less put aside if I knew in advance that a ride
is not for me,
(by lack of safety for me or others)
instead of being pinned in front of everyone
by being « ejected » of a ride before it begins…

Because, let’s say it.I’m fat.
At least chubby, or at least according to my « BMI » I am obese.

But I find the behavior of some people simply outraging.
I think there is a way to do or say things.
Everything is easier when things are said kindly.
And this is not necessarily a waste of time…
(Of course, there are exceptions)

Manèges; Ciel Nantais – Photo Presse Océan

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Vous êtes vous déjà senti mal à l’aise ou gêné
à cause d’un caractère physique ? Dans quel genre de lieu ?

Si oui, comment avez-vous réagi, qu’avez-vous dis ?
***
*
And you, what do you think ?
Have you ever felt uncomfortable or embarrassed
because of a physical stain? In what kind of place ?
If so, how did you react, what did you say?
*
*
Thank you for the translation to Zenegg

 

5 réflexions sur “Tournez manèges, tournez !

  1. zenegg 14 avril 2013 / 18:48

    Bouhayawaw, tu as bien du courage d’avoir encaissé cela et de le raconter. Et tu fais bien car ça peut servir à certains. Déjà que je détestais la fête foraine alors là c’est pire et je me dis que j’aurais du y aller avec toi ! La grossièreté et la méchanceté est au coin de la rue. Je pense qu’il faut essayer de vivre le coeur léger mais sans jamais oublier ça. Merci du témoignage.

    • jordanegmz 16 avril 2013 / 15:53

      Merci. Oui effectivement, la grossièreté et la méchanceté sont au coin de la rue comme tu dis !!
      Je regrette de n’avoir rien répondu, mais heureusement je ne suis pas restée focalisée là dessus, donc je garde en souvenir les agréables moments de la journée !!
      Mais… Une fois, pas deux !

  2. zenegg 16 avril 2013 / 18:07

    Enfin quand même, quel con ce con !!!

  3. Victoria 13 juin 2013 / 18:32

    Ouah mais qu’est ce que c’est que ces comportements… j’y ai déjà eu le droit, plusieurs reflexions… une fois en sortant de la gare de strasbourg (j’y allais pour un entretien) un mec m’interpelle  » eh le bibemdum ça va?  » –‘ BREF et j’ai pas osé répondre

    • Jordane 13 juin 2013 / 23:06

      C’est incroyable, c’est quand même sacrément culotté de dire une chose pareille à une inconnue !
      Décidément je ne comprendrais jamais ce genre de comportements…

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s