Skins & cie

violence2jpg

C’est vraiment flippant, il y a des jours où quand je regarde la télé et que je zappe, j’ai peur de ce que je vois.

Je tombe sur des scènes super hard dans des séries comme Skins et je n’arrive pas à comprendre comment une série comme celle-ci peut encore être diffusée. Je me demande même comment il est possible qu’un homme ai décidé de la créer.
Cette série est censée refléter les ados de la génération actuelle, pourtant ce que je vois quand je tombe sur elle, c’est du sexe, de la drogue, du sexe, de la violence, du sexe et surtout de la vulgarité et… du sexe.
Elle a beau aborder des sujets sérieux, tout ce que j’en retiens c’est sa vulgarité.

Je suis déjà totalement dépassée par la violence de cette série et d’autres et ce qui me tue, c’est la signalétique attribuée par les chaînes qui les diffusent. « DÉCONSEILLÉ aux moins de 12 ans » Non mais vous êtes sérieux ??!

Quand je tombe là-dessus, je ne peux m’empêcher de penser à ma petite sœur de 10 ans et aux enfants et ados en général. Je suis dégoûtée de voir que ce genre de séries que j’ai déjà vu passer vers 18h puissent être une référence pour la jeunesse.
C’est cette image de l’adolescence qu’on veut leur donner ?
Comment peut-on laisser ses propres ados regarder ça ?

La dernière fois que j’ai eu envie de vomir en zappant, c’est lorsque je suis tombée sur un épisode de True blood. Une scène pitoyable, gore, trash et en plus un jeu d’acteurs aussi bon que dans les vacances de l’amour (désolée Hélène).
Peu importe l’heure de diffusion dans ce cas, même moi qui ai regardé des films d’horreur étant ados, ça ne passe pas. Ces images m’ont trop choquées et dégoûtées, écœurées.

Plus le temps passe, pire ça devient. J’ai conscience d’avoir regardé des programmes qui n’étaient pas adaptés à mon âge étant enfant/ados, parce que je profitais d’une absence d’adulte pour regarder la télé ou que parfois les parents n’ont pas conscience qu’un programme peut perturber leurs enfants. Mais bizarrement même s’il y avait beaucoup de violences et d’images effrayantes, c’est de la « gnognote » comparé à ce qui est fait aujourd’hui.

Il paraît que l’on devient plus sensible en vieillissant, dans mon cas, c’est sûr. Pour rien au monde je n’ai envie de regarder les horreurs que je pouvais mater il y a encore quelques années.

Faites attention à vos enfants, vos frères et sœurs. La violence est déjà partout dans notre quotidien, laissons leurs un peu de légèreté quitte à regarder vingts fois « Camp rock », « Les sorciers de Waverly place » ou même un documentaire sur les éléphants d’Asie…

Au fait bonjour et bon lundi, on vous embrasse !

Jordane

4

(Sorry for this translation is not really fair for the moment.)

It’s really creepy, there are days when I watch TV and I zap, I’m afraid of what I see.I fall on very hard scenes in television series such as Skins and I do not understand how a series like this can still be played. I even wonder how it possible for a man decides to create.
This series is supposed to reflect the current generation of teens, yet what I see when I come across it, it’s sex, drugs, sex, violence, sex and especially the vulgarity and .. . sex.
Even if it tackles serious topics, all I remember is his vulgarity.I’m already completely overwhelmed by the violence of this series and others, and what kills me is the label attributed by channel that broadcast them. « NOT recommended for children under 12 years » No, but are you serious?!

When I fall it, I can not help thinking of my little sister 10 years and children and teenagers in general. I am disgusted that this kind of series that I have already seen go to 18h may be a reference for the youth.

It is this image of adolescence they want to give them?
How can we let her own teens watch this?

The last time I felt like vomiting zapping is when I came across an episode of True blood. A pitiful scene, gore, trash and more a set of actors as good as the « holiday of love » (sorry Hélène).

Regardless of the time of diffusion in this case, even I who watched horror films being teens, it does not. These images were too shocked and disgusted me, disgusted.


The more time passesworse it gets. I know that I have looked at programs that were not suitable to my age was a child / teen, because I took advantage of an adult absence or watch TV or because sometimes parents do not realize a program may affect their children. But strangely although there were a lot of violence and frightening images, it was nothing compared to what is done today.

It seems that we become more sensitive with age, in my case, that’s for sure. Nothing in the world I do not feel like watching the horrors that I could look There currently a few years.

Pay attention to your children, your brothers and sisters. Violence is already everywhere in our daily life, let their is leaving a little levity to look twenty times « Camp Rock », »Wizards of Waverly Place » or even a documentary on Asian elephants …

In fact hello and good Monday, kisses.

Jordane

6 réflexions sur “Skins & cie

  1. Mathieu 10 février 2014 / 14:41

    Bonjour Jordane, j’avais pensé à ça plusieurs fois effectivement. C’est vrai que c’est flippant et on ne peut que se demander si s’est intentionnel, réfléchi? Si c’est l’offre qui fait la demande ou l’inverse? Si c’est un plaisir ou si c’est une question de business? Vraiment je n’en sais rien et j’aimerais bien le savoir. Il faudrait interviewer les personnes qui font ses programmes… A suivre!

    • Mathieu 10 février 2014 / 14:45

      PS : Je ne connais pas Skins mais j’ai aperçu qq images une fois. Depuis je m’en suis tenu éloigné. Dans le même genre je crois il y avait aussi la série « Oz » On dirait que certains programmateurs veulent donner goût au public au sang, à la rage. Où bien ils veulent que ce soit un exutoire ? (pour éviter que les gens se livrent à la violence dans la vie réelle??) C’est louche! En tout cas malsain…Ca rappelle la chanson des Rolling Stones « Sympathy for the Devil »

  2. Scredy Scred 10 février 2014 / 16:31

    Bienvenue dans le monde « post-modern » !

    Et il ne s’agit que de la partie émergente de l’iceberg ..!
    Triste réalité. Envie d’aller au Népal d’un coup

  3. Marie 10 février 2014 / 20:35

    Bonsoir

    D’abord j’étais jusqu’ici une lectrice invisible et aujourd’hui je me sens le courage de laisser un com.
    Avant tout je tiens à dire que ce blog, les looks, la qualité d’écriture (et ce texte en fait la démonstration), les photographies et le model me laisse sans voix à chaque fois et je sais que je ne suis pas la seule car j’ai lu des discussions sur des forums extrêmement élogieuses sur ce blog.
    Il change vraiment des autres et je pense qu’il peut plaire à un public pointilleux avec une vrai exigence sur l’élégance, la culture dont vous faites la démonstration avec brio. Vous travaillez la couleur avec beaucoup de délicatesse et il me semble important que des femmes avec des formes prennent vraiment conscience qu’elles peuvent s’autoriser de la couleur, à condition bien entendu, de faire les bons choix et c’est peut-être là que c’est plus compliqué.
    Le travail fourni ici est vraiment formidable et comme d’autres je regrette que ma grande taille n’ai pas plus parlé de votre moitié en rédigeant l’article sur vous. J’espère vraiment que ds un futur proche ils rétabliront cet erreur. J’aime bcp cette webzine mais j’avoue avoir été déçue par leur parti-pris. Par solidarité je regarde un peu moins souvent leurs articles. :)

    Pour revenir à votre coup de gueule sur la violence à la télé et la signalétique pas du tout adaptée aux enfants je pense que la 1ère responsabilité est aussi et surtout parentale.
    Je ne cherche pas à dédouaner les médias et les faiseurs de séries violentes et hyper sexualisées mais j’observe autour de moi un comportement extrêmement laxiste des parents qui ne semblent pas suffisamment choqués à mon gout au point d’alerter le CSA.

    Peut-être que le CSA réfléchirait plus en profondeur s’il y avait une plus grande fronde des parents.
    J’ai des neveux et nièces et je suis à chaque fois atterrée lorsque je vais chez un de mes frères ou sœurs de voir que c’est eux même qui mettent des programmes violents à leurs enfants et vont parfois jusqu’à les regarder avec eux.
    Ils ont sans doute l’impression qu’étant donné qu’ils sont là ils peuvent rassurer l’enfant et apaiser ses craintes si ce dernier a peur.
    Mes neveux et nièces ont entre 3 et 14ans.
    Même si tous les enfants n’évoluent pas aux mêmes ages je suis effarée de voir ce que ma soeur laisse regarder à sa fille de 11ans. Je connais certaines des séries que vous avez cité et j’en rajoute une qui moi personnellement m’horripile et dont je ne trouve pas la signalétique adapté;
    La série est once upon again (il était une fois je crois en français). Je la trouve angoissante, des personnages effrayants et même s’il est important que les enfants sachent que le monde est ainsi fait (gentils/méchants) pour ma part à 41ans je ne laisserai jamais, pour rien au monde, mes enfants (jusqu’à un certain age) regarder ça. Il y a pour moi de vrai parents irresponsables qui passe leur temps à minimiser les choses car s’ils devaient fonctionner autrement ils seraient contraints d’être de vrai parents en posant des limites et sachant juste dire Non.

    Comme nous vivons dans l’ère où faire des efforts c’est trop en demander tout le monde finit par oublier que vivre implique des obligations à l’encontre de d’autres personnes et dont les premières en 1ère lignes sont nos enfants.

    Je fais partie de ceux qui considèrent qu’il faut lancer un jour le débat sur la question « est-ce que tout le monde peut-être parent et a le droit d’être parent ». C’est un autre débat mais pas tant que ça à bien y réfléchir.

    Voila ce que je pense suite à votre texte qui m’interpelle beaucoup et je suis extrêmement satisfaite que ce coup de gueule soit poussé par une jeune femme. C’est rassurant de savoir qu’une partie de la jeunesse trouve tout ça inacceptable. Peut-être que vous vous aurez plus la chance d’être moins accusée d’être une réac que mes amis et moi qui nous posons la même question sans qu’il n’y ai jamais aucun écho à part » vivez avec l’air du temps » ou « on est pas chez les talibans » et j’en passe…

    Merci Jordane. Vous êtes une jeune femme formidable et votre petite soeur a bien de la chance d’avoir une grande soeur qui la cadre ainsi et qui remplit vraiment son rôle d’éducation. Je me dis surtout que ça doit être vos parents qui initialement ont ces bons principes d’éducations que vous appliquez à votre tour. En tout cas ça prouve qu’ils ont des valeurs et qu’ils en restent ds ce monde en décomposition. Mathieu au dessus a raison de se référer à cette chanson des Rolling Stones que je vous conseille d’écouter si jamais vous ne la connaissez pas. Je pense que oui car c’est un air qui est universellement connu.

    Bonne soirée à vous 2 et que ce blog dure longtemps car il élève nos esprits.

  4. Marie 10 février 2014 / 20:37

    ps: la série n’est pas once upon again mais once upon a time.
    Bonne soirée. Marie

  5. Monerho 10 février 2014 / 23:03

    hello

    article très intéressant sur le pouvoir des images et les conséquences sur nos enfants. Je me dis que si étant adulte vous êtes autant écœurée par l’hypersexualisation on devrait se poser encore plus de questions des conséquences sur les jeunes enfants.

    C’est vraiment une bonne chose de soulever la question de la signalétique. Vous n’êtes pas la seule à avoir cette interrogation lorsque vous zappez et voyez des horreurs et du sexe à profusion ds des séries destinées à un soi disant jeune public.
    Après il faut aussi que les parents se comportent en parents en mettant des barrières et en expliquant à l’enfant en quoi il est important qu’il ou elle ne regarde pas tel film ou telle émission pour le moment. Le risque c’est que l’interdiction attise encore plus la curiosité.

    Je comprends votre inquiétude concernant votre petite soeur de 10ans. J’espère juste que vos parents ne font pas partie de ces parents qui banalisent tout et qui pousse la cool-attitude jusqu’à regarder la série avec l’enfant car malheureusement c’est devenu tristement et pitoyablement banal que ds les foyers de regarder des horreurs avec ses enfants sans voir où est le pb.
    Pourvu que cet article soit repris et publié.

    Bonne semaine et vivement le prochain article.

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s