William Carnimolla

rédigé par n'sqol1

Bonjour à tous

J’espère que vous allez bien, que vous avez passé un bon weekend et que vous êtes d’attaque pour entamer la semaine. :)

Aujourd’hui coup de projecteur sur l’homme qui déshabille les femmes pour mieux les rhabiller, William Carnimolla.

Je pense que la majorité d’entre vous le connait car il est celui qui officie dans l’émission « Belle toute nue ».
Je n’aime pas cette émission (mais ça c’est un autre débat) mais j’aime le présentateur et surtout j’ai un infini respect pour la manière dont il conseille les femmes qu’il accompagne à chaque fois. Certes il y a du montage mais je l’entends souvent dire des choses que j’aime assez comme « on va essayer avant de dire non », « positionnes ta tenue ainsi et tu verras ça changera tout », « est-ce que tu te sens bien dedans », « un vêtement ça se modifie » et etc…

Perso cette manière de travailler le corps me parle plus car ce n’est pas restrictif comme Cristina Cordula. Il est vrai qu’elle essaie de donner des conseils de bases pour ne pas faire de fautes de goût mais je la trouve extrêmement limitative et je pense qu’il y a des choses bien plus constructives à enseigner que « si vous êtes rondes c’est Non ça et ça et ça… »
Okay je suis un peu de mauvaise foi mais on est pas loin de la vérité. Bref et puis Cristina n’est pas le sujet et notre Vanoue s’est déjà occupée de son cas.

Revenons à Mr Carnimolla.

Premièrement j’aime le personnage car il a une identité visuelle. Beaucoup de personal coach (relookeur) suivent la tendance en ayant et en portant de très jolis looks qui pour moi expriment plus du luxe que de la créativité dans la recherche du style.
C’est donc pour cette raison que je ne les trouve en aucun cas originaux.
Ce que je constate à chaque fois c’est que ce qui émane de leur style c’est qu’ils ont de l’argent pour s’acheter des produits de luxe sans que ça soit pour autant avant-gardiste.

Avant-gardiste dans son identité visuelle William Carnimolla l’est sans conteste.

Ses lunettes, ses vêtements, ses accessoires, ses coupes de cheveux… Tout l’ensemble de cette identité visuelle participe à le rendre  »iconoclassetic ». Qu’on l’aime ou pas il ne vous laisse pas insensible.

J’aime quand les gens prennent des risques en se fichant du regard des autres.
Bon le fait d’avoir été mannequin a dû l’aider pour affirmer son look.
Quand on ne rentre pas dans les cases de la « norme » autant pousser encore plus la construction de son identité et je dois dire que William Carnimolla le fait hyper bien je trouve sans jamais tomber dans quelque chose de « gignolesque » ou outrancier même si je me doute que pour certains il est déjà un peu trop excentrique.
Ce n’est pas très facile en France de sortir du lot contrairement à Londres ou New-york, Vienne, Berlin, Tokyo où son look serait presque perçu comme banal.

On peut très vite être catégorisé excentrique, original juste parce-qu’on fait preuve « d’audace » (selon certains car pour moi en fait on vit simplement) et je pense que ça demande beaucoup de courage et surtout de la confiance en soi de forcer les gens à vous prendre tel que vous êtes.
C’est surement grâce à cette identité visuelle qu’il est devenu un personnage public qui apporte des choses bien concrètes aux femmes. Comme quoi on a plus de chances en étant soi, authentique en écoutant ses envies (avec beaucoup de travail en amont bien entendu) d’attirer l’attention de bonnes personnes que de rester gentiment dans sa zone de confort.

Étant moi même atypique et hors norme je n’imagine même pas à quel point il a dû se battre pour en arriver là et se foutre du jugement facile de gens juste trop coincés.
Je trouve que c’est ça qu’il transmet aux femmes dont il s’occupe dans son émission même si c’est très « fictionnalisée ».

Bon revenons au pourquoi du comment de cet article qui est sa collection robe de mariée pour l’enseigne TATI.

J’ai a-do-ré.

Moi, l’épure c’est mon truc.
Tati a eu raison de demander à William Carnimolla d’être leur directeur artistique.
La collection pour moi a une identité visuelle aussi forte que celle de son auteur.
En apparence c’est sobre mais ce n’est qu’en apparence. Les codes de l’épure et du chic sont là, noir/blanc.
Pour les connaisseurs de mode on peut y voir plusieurs inspirations.
Yves saint Laurent, l’esprit tenue de boudoir de Galiano, l’insolence d’Alexander McQueen, Certaine robes de Balmain…

C’est pointu, élégant, raffiné sans être guindée comme collection.

Ce sont des robes de mariées qui rompent un peu avec la tradition de la robe cendrillon qui répond certainement aux attentes d’une majorité de femmes qui féerisent énormément ce moment.

La collection Carnimolla est empreinte de poésie, d’époque robes baby doll modernisées, « extravagantes » mais accessibles car on ne va pas non plus à un carnaval.
La robe se veut mutine, provocatrice, insolente, défiante avec cette robe noire et surtout (c’est le point le plus important) totalement intemporelle.
La fille qui rêve de la robe princesse peut-être satisfaite car il y a du tulle joliment travaillée, du froufrou qui confère à la robe ce petit coté princesse Walt Disney mais qui néanmoins a été élevée dans la famille Osbourne. J’y trouve cette folie un peu rock dans sa collection.

Deux univers totalement différents cohabitent ensemble et s’équilibrent parfaitement.

Je n’ai pas eu les robes en main pourtant je sens que malgré la découpe extrêmement près du corps les robes sont agréables à porter et c’est important le jour de son mariage d’être à l’aise dans sa tenue pour faire la fête ou s’enfuir quand on prend conscience à temps que le mari ne sera pas un cadeau ou qu’on était juste pas prête et qu’on a juste dit oui à la demande en mariage pour faire la crâneuse devant ses copines en montrant sa bague de fiançailles à la pierre honteusement énorme… :)

L’autre raison pour acquérir cette robe est de pouvoir montrer à l’ex qu’on prend la peine d’inviter (parce-qu’une fille ça peut être mesquin) qu’il avait une vraie bonne raison de nous choisir parce que rien que la robe laisse présager que ce sera une vie de couple non conventionnelle au lieu de se taper tous les weekends le poulet rôti frit chez les beaux parents. Je vois des gens grincer des dents d’ici mais bon reconnaissez le une vie de famille peut être le summum du donjon de l’ennui…

Dans tous les cas si j’avais les moyens et la taille je n’hésiterai pas un seul instant à acquérir une de ses sublimes robes. C’est le genre de robe que j’adorerai garder pour mes petits enfants.

Beaucoup de personnes rechignent à payer une certaine somme pour des vêtements (des sacs et autres) de grandes qualités et je pense que c’est une erreur même si j’ai aussi conscience que c’est dû à un choix de sens de priorité, nourrir sa famille ou être canon.
Il est important d’investir dans de belles pièces ne serait-ce que pour faire évoluer les choses.

William Carnimolla comme vous le savez a collaboré avec La Redoute pour la collection printemps de Marianne James. Je pensais que ça allait être un truc magnifique et mon enthousiasme est bien vite retombée lorsque la collection a été dévoilée. J’ai lu beaucoup de commentaires de femmes dessus qui attendent beaucoup de lui dans le domaine de la grande taille.

Je pense que si celles qui peuvent se permettre de s’offrir cette ligne conçue pour Tati le font, cela lui permettra de proposer ultérieurement une ligne grande taille plus élaborée et qui aura beaucoup de succès et contribuera ainsi à diminuer le fossé mince/ronde car disons le ce Mr a un discours bien plus respectueux à l’encontre de différentes morphologies.
Bon dis comme ça c’est comme si je vous demandais d’acheter pour qu’il puisse créer des vêtements pour (nous) les rondes mais dans les faits l’idée est aussi de lui permettre d’apporter une vision neuve, moderne et contemporaine au monde du prêt à porter quel que soit les tailles et croyez moi en France on en a bien besoin.

S’offrir de la haute couture à un prix que je trouve abordable est une opportunité que j’espère certaines (celles qui peuvent en tout cas se le permettre) saisiront sans la moindre hésitation.

Je termine avec ce visuel de la collection que j’aime beaucoup parce-qu’elle est laiteuse, irréelle, un peu baroque sur les bords et j’espère qu’une de nos lectrices nous en dira plus sur cette collection quand elle se rendra chez Tati.

Bonne semaine à tous.

Nafissath.

4 réflexions sur “William Carnimolla

  1. mamzellelilou 24 février 2014 / 10:28

    Oh purée c’est juste parfait! Les coupes sont extraordinaires, et cette robe noire, digne de la méchante reine de blanche neige est à tomber … dans les pommes!!! Mouah ah ah l’humour de merde du lundi!!! Bon et puis je l’avoue moi aussi je l’aime William, pour ce qu’il est, représente, pense et ose dire! Ce mec est un bonbon sucré qu’on dévore tout cru tellement il fait plaisir et fait du bien! Je plussoie version XXXXXL sur ce que tu dis de lui, sur sa façon d’aborder les différentes morphologies, sur son discours sur les femmes! Et alors sa collaboration avec la collection Marianne James, non mais bon là on va dire que c’est juste une erreur de parcours, un jour de fièvre, un moment d’égarement, parce que très sincèrement « OMG que c’est laid, mais laid à puer du cul sévère! » Bref, c’est pas beau! :p

    Bon lundi les quilles à la vanille!

  2. Marie 27 février 2014 / 18:52

    J’ai été regardé sur le site de tati et je me suis rendue compte que certains vêtements taillent jusqu’au 60. Vous ne le précisez pas, c’est peut-être parce-que vous ne l’avez pas réalisé?
    J’ai cru mal lire mais c’est bien le cas je pense.
    J’espère que des filles vous enverront des photos ds cette taille. Perso William Carnimolla j’aimerai le voir plus souvent à la télé. Je trouve que c’est un personnage intéressant et qui apporte beaucoup aux femmes.

    Bonne soirée.

  3. Jordane 3 mars 2014 / 23:07

    Bonsoiiir, merci pour cet article Naf.

    Comme tu le sais, j’aime beaucoup William Carnimolla, surtout quand je le vois avec toi… et puis son look c’est un fait, il a trop la classe !
    Au tout début de la diffusion l’émission belle toute nue j’aimais la regarder (oui bah oui, à l’époque je ne te connaissais pas encore !)
    J’adorais voir ces femmes mal dans leur peau prendre peu à peu confiance en elle au fil de l’émission. J’ai tout de suite aimé le rapport qu’il instaurait avec ces femmes, cette délicieuse complicité.

    J’ai découvert grâce à toi la collection qu’il a faite pour Tati et je la trouve magnifique, c’est limite si moi, la fille qui n’aie jamais eu envie me marier, je pourrais avoir l’envie subite de me trouver un mari !! (Non les gars, rêvez pas)

    Bref, j’adore ton point de vue sur cette superbe collection et sur ce cher William.

    Je t’embrasse et je t’embrasse.

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s