Avant, j’étais « grosse ».

Rédigé par Jordane

Bonjour à tous, retour sur le blog aujourd’hui après le look présenté lundi par N’sqol avec cette petite robe customisée par mes soins sur conseil de Naf.
Elle vous en a déjà parlé, mais j’avoue avoir adoré participé physiquement à la « création » de cette robe en y mettant un peu de moi avec cette sorte de « dripping ». Je me suis amusée à « pshiter » , « splitter » de la javel sur ce tissu si bien que j’ai même peut-être été un peu trop loin… L’arrière de la robe est vraiment joli, mais l’avant est un peu… Surprenant. Mais bref, j’espère que vous allez bien et que votre semaine se passe bien.

Aujourd’hui j’ai envie de parler d’un sujet particulier (dont nous avons souvent débattu avec Naf), qu’est le rapport mince/grosse.

Retour vers le passé : « blblbblvjzzzzzzzzzzz » (les effets spéciaux à l’écrit c’est un peu compliqué, on le traduira par « REWIND »

J’ai été une enfant plutôt mince qui a commencé à prendre des formes avec effet yo-yo vers l’âge de 9-10 ans.(Les repas de « mamie » c’était la cuisine au beurre et « à la bonne franquette » vous voyez ?)

 

Je ne ressentais pas de problème vis-à-vis des autres.
À partir du collège j’ai commencé à ressentir un complexe qui n’a cessé de grandir par rapport à mon poids et ce parce que mon entourage me faisait comprendre que je n’étais pas spécialement mince, ni même jolie. Ma mère a été l’une des personnes qui m’a le plus fait ressentir ce malaise et ce parce qu’elle-même était enfermée dans un rapport ultra négatif vis-à-vis de son propre corps. Elle qui se trouvait « grosse », sa fille ne pouvait que l’être aussi..
Je ne peux pas en vouloir à ma mère sur ce point, lorsque nos parents ne nous apprennent pas à avoir confiance en nous, à aimer et prendre soin de notre corps, comment peut-on transmettre cette acceptation et cette confiance à ses propres enfants ?
Le pire dans tout ça c’est qu’avec du recul ni elle ni moi n’étions « grosses ».

En grandissant rien ne s’est arrangé, j’ai pris un peu de poids, je me suis renfermé davantage sur-moi-même et les choses se sont empirées lorsque mon entourage était composé de filles minces qui souffraient de se sentir et de se voir « grosses ». On ne peut pas leur en vouloir car tout le monde à des complexes justifiés ou non, mais lorsque vous réalisez que vous êtes encore plus grosse vous savez quelque part qu’il y a un problème.

En 2009, j’ai pris 30kg en quelques mois, suite à une situation familiale insupportable, une rupture amoureuse difficile à vivre (mon dieu que je me sens bête aujourd’hui !), à un diplôme que je n’ai pas obtenu (même si je sais que je n’ai pas suffisamment travaillé pour), l’apprentissage de ce qu’est le chômage, enfin bref rien qui ne m’a donné envie de me dire « réveille-toi !»
Ce poids est venu confirmer les idées fausses que j’avais déjà en tête : c’est sûr j’étais « grosse ».

Mes copines « minces », dans leur tête étaient toujours aussi énormes. Jusqu’à se creuser les joues pour essayer des lunettes de soleil afin de voir ce que ça donnerait quand elles auraient perdu du poids.

 2010 - 21ans
2010 – 21ans

Au final à l’époque je vous l’avoue, les seules personnes qui m’ont fait ressentir que j’étais « hors de la norme » étaient mon entourage proche.
De temps en temps je ne me sentais pas à ma place quand j’entrais dans un magasin de vêtement, mais honnêtement la parano entraîne la parano. Je me sentais tellement mal dans ma peau que j’ai souvent dû avoir l’impression qu’on me regardait méchamment alors que dans les faits on regardait juste une cliente potentielle entrer.

À l’heure actuelle je me sens mieux dans mon corps, grâce à ma rencontre avec Naf/N’sqol.
J’en ai déjà parlé donc je me permets de remettre un lien vers ce post.
Maintenant que j’ai du recul sur la manière dont je me suis sentie jugée à l’époque, je m’autorise à écrire cet article aujourd’hui.

Je ne comprends pas ce clivage entre les femmes « minces » et les femmes dites « rondes » ou « grosse ».
Je vois sans cesse sur internet des femmes « rondes » se plaindre de la méchanceté de ces femmes « minces » ou bien se sentir « rejetées », « blessées », « abandonnées » par des femmes « grosses » qui ont décidé de perdre du poids pour leur santé, ou juste leur bien-être mental. Pourtant, même s’il m’arrive de voir des commentaires ultra-malveillants au sujet d’une femme ronde, ces mêmes femmes qui se plaignent de cette méchanceté, ont très souvent des mots tout aussi dur envers ces femmes qu’elles nomment tantôt planche à pain, tantôt fil de fer, planche à repasser, haricot vert sur pattes, anorexique, ou bien d’autres expressions difficiles à entendre pour une femme qui est mince, mais peut-être tout aussi complexée et qui ne se vante pas pour autant de sa minceur.

Arrêter de généraliser sur la méchanceté que les femmes ont envers vous, ce n’est pas parce qu’un jour une femme « mince » vous insulte que d’autres femmes « minces » penserons la même chose.

Le pire dans cette histoire est de constater que beaucoup de femmes dites « grosses » ont des mots vraiment terribles à l’égard d’autres femmes ayant la même morphologie.
Exemple ultra récent : les personnes « super sympa » qui ont laissé des commentaires « hyper sympa » à la blogueuse Neiiko au sujet de sa collaboration avec Kiabi. Elle a été victime de méchanceté gratuite et ce absolument pas par des femmes « minces ».
Quand Naf a lu certains commentaires elle en a eu les larmes aux yeux, et a dit je cite :
« Je ne souhaite même pas à mon pire ennemi d’être insulté de la sorte »
Dans mon entourage, toutes les femmes que nous sommes avons des morphologies différentes et jamais les plus minces n’ont senti de gênes en « s’affichant » avec moi dehors malgré mon 46-48 et 50-52. D’ailleurs je ne me sens pas absolument grosse en leur présence, en tout cas plus maintenant. Ce qui montre que l’entourage joue un rôle essentiel dans la manière dont on ressent les choses.
Je ne suis pas une jeune femme grosse, ou une jeune femme mince, je suis une jeune femme.
Lorsque je suis dehors je n’ai pas non plus le sentiment d’être agressée par des femmes plus minces que moi. Ni dans leurs regards, ni dans leurs comportements.
Depuis le début de ce blog nous n’avons jamais eu de retour laissant entendre que j’étais grosse. Pourtant je sais que des femmes « mince » nous suivent, mais elle ne s’intéresse pas à mon poids parce que ce n‘est pas ce qu‘elles voient. C’est là que la confiance en soi rentre en jeu.
J’entends déjà certaine d’entre vous (se) dire : « non mais elle n’est pas grosse, elle n’est pas grosse comme nous »
Nan mais c’est quoi ça ? Alors les « minces » vous insulte et vous, vous vous permettez de juger qui a le droit de se sentir ou de dire qu’elle est mince ou grosse, ou pas assez grosse ??

« On va où là ? »

Doit-on vous rappeler qu’en France la majorité des marques arrêtent leur taille au 40, 42 voiiiiiiiiir 46?
Donc oui une femme qui fait du 42 a le droit de se sentir hors normes.
Non, les femmes « minces » n’en ont pas après les femmes « grosse » et encore si cela était le cas, leurs raisons ne seraient-elles pas justifiées ?
Regardez l’image que véhicule les médias sur les femmes en surpoids ou souffrant d’obésité morbide (pffffffff rien que ce terme bien que clinique est glauque).
Des femmes inactives, qui mangent, non se goinfrent toute la journée de chips, de soda et autres cochonneries en transpirant par tous les pores de leur peau.
Ces femmes »minces » qui vous insultent ne seraient-elles pas moins méchante si on leur laissait voir qu’il y a des femmes rondes qui prennent soin d’elles, s’entretiennent en faisant du sport, en mangeant sainement tout en se faisant plaisir ? Plutôt que de se plaindre et de se victimiser sans cesse ?

Non, les femmes « minces » n’en veulent pas aux femmes « grosse » et si vous êtes victimes de l’une d’entres elles, n’oubliez pas qu’elle est comme vous, ni une femme « mince », ni une femme « grosse » mais une femme qui a des a priori sur une autre femme.

Lâchez la grappe des « minces » !
J’ai besoin de pousser ce coup gueule parce que j’en ai marre de ce comportement et de cette méchanceté envers tels types ou tels types de femmes.

En créant ce blog l’idée était de prendre confiance en moi et de découvrir des choses sur ma personne, sur le monde, mais absolument pas de prôner la mode spécialement pour les rondes, pourtant on a très vite été catégorisé (catalogué) blog +size.

Non pas que cela nous dérange, mais en fait si, car d’une je ne me vois pas juste comme une femme ronde ou ayant des formes. De deux, N’sqol ne fait absolument pas des vêtements pour les femmes rondes, mais pour les femmes tout court qui veulent se sentir bien dans leur corps de femmes, et ce peu importe leurs morphologies.

Nous sommes des femmes qui ont des formes, mais à vrai dire, peut-importe, comme le dit si bien Naf : « Ces rondeurs c’est-ce que nous avons, mais absolument pas ce que nous sommes. »
Nous ne voulons pas être enfermé dans une catégorie de blogueuse ou une communauté de femmes rondes alors que chaque femme est bien plus qu’une femme juste ronde ou mince, blanche ou noire, petite ou grande et etc…

Plus qu’une histoire de blogueuses, pourquoi ce clivage entre les femmes ?
Sachez que les femmes « mince » qui insulte des femmes « rondes » se moque bien souvent d’autres femmes aussi, (j’entends par là des femmes aussi minces qu’elles, voir plus) parce qu’elles auront prits 2kg, parce que tel jupe n’est plus à la mode, parce que son prénom est vieillot ou pour je ne sais quelles raisons d’ailleurs.

Fayçalath, la petite sœur de Naf/N‘sqol, que vous voyez sur le blog avec moi à droite ou sur le blog de N’sqol, vu sa silhouette pourraient largement avoir de quoi rire de moi, ou juste se sentir supérieur, pourtant quand elle me voit elle me dit toujours de manière sincère que je suis belle et nous n’avons jamais de discussion sur le poids. Lorsque nous sortons, je ne me sens pas inférieur, ni supérieur, nous sommes deux femmes avec des vécus et des physiques différents qui se baladent, que les hommes draguent (souvent de manière déplacé car trop lourdeau) et ne pensons même pas à ça à ce moment-là.

Donc respectez-vous, respectez les autres, arrêtez de chercher des noises là où il n’y en a pas, lâchez-vous la grappe, arrêter d’insulter ou de vous sentir trop souvent offensées par d’autres femmes.
Nous avons suffisamment de problèmes avec les hommes pour en rajouter entre femmes.

Stop.

Attention ne pensez pas que je veuille minimiser la violence des mots, je ne voudrais pas qu’il y ait méprise sur mes intentions.

Ci-joint à l’article une photo de moi au moment où j’ai écrit cet article, en mode hypeeeer détente (oui, j’ai conscience que rien ne va ensemble, ne me jugez pas :)) et une version avec quelques accessoires modifiés car je pense sincèrement que ce problème mince/grosse vient avant tout de la confiance en soi et de la manière dont les autres nous perçoivent, donc de l’image que l’on véhicule grâce aux vêtements ou dans notre comportement, quelle que soit la taille ou le poids que l’on fait.
Pour info je suis sortie dans la version la plus habillée (top crème) plus tôt dans la journée et deux femmes superbes (au moins autant que moi, oui oui, je me fais des flatteries :)) sont venues me féliciter pour me dire que j’étais super belle. Je n’ai pas pu m’empêcher de leur filer la carte de notre blog. ET BAM 2 lectrices de plus !

Pictures by Nafissath Abdoulaye
Styling by N’sqol
Bonne journée à tous

Hello everyone, back on the blog today after the look presented Monday N’sqol with this little dress customized by me on board Naf .
She has already talked about you , but I admit I loved physically participated in the « creation » of this dress by putting a little of myself with this kind of  » dripping » . I had fun  » pshiter « ,  » splitter  » bleach on fabrics so that I perhaps was a little too far … The back of the dress is really pretty, but the front is a bit … Surprising . But anyway , I hope you are well and that your week is going well.

Today I want to talk about a particular subject ( which we have often discussed with Naf ) , which is the thin / fat ratio .

Back to the past :  » blblbblvjzzzzzzzzzzz  » ( special effects written is a bit complicated, we mean « REWIND »

I was a rather thin child who has begun to take shape with the yo -yo around the age of 9-10 years. ( Meals  » granny  » was cooking in butter and  » potluck  » see?)

I did not feel any problem vis-à- vis others.
From college I started to feel a complex that has grown steadily over my weight and because my environment made ​​me realize that I was not particularly thin , or even pretty. My mother was one of the people who made ​​me feel more discomfort and this because she herself was locked in an ultra negative vis-à -vis his own body report. She was « fat » , his daughter could only be too ..
I can not blame my mother on this point, when our parents did not teach us to trust us , to love and take care of our bodies, how can we pass the acceptance and trust his own children?
The worst part of all this is with hindsight neither she nor I were « big » .

Growing nothing is settled , I took a bit of weight , I have confined myself about myself , and things got worse when my entourage consisted of thin girls who suffered to feel and see « big » . You can not blame them because everyone justified or not complex, but when you realize that you are even bigger you know somewhere there is a problem.

In 2009 , I took 30kg in a few months , following an unbearable family situation, a difficult breakup live (my god I feel stupid me today!) , To a degree that I did not get ( even though I know I have not done enough to ) , learning what unemployment , in short anything that has not given me want to say  » wake up! « 
This weight has confirmed misconceptions that I had in mind: it is sure I was fat .

My girlfriends « thin » in their heads were still enormous. To widen the cheek to try sunglasses to see what comes of it when they have lost weight.

In the end at the time I must admit , the only people who made me feel that I was  » out of the norm  » was my entourage .
From time to time I do not feel in my place when I walked into a clothing store , but honestly causes paranoia paranoid. I felt so bad about myself that I often had the impression that we have looked at me viciously while in fact it just looked a potential client entering.

Today I feel better in my body, through my meeting with Naf / N’sqol .
I ‘ve talked so let me put a link to this post.
Now that I have some perspective on how I felt at the time judge , I allow myself to write this article today.

I do not understand this divide between women « thin » and women say  » round  » or  » big . »
I see constantly on the internet « round » women complain of the wickedness of these women « thin » or feel  » rejected « ,  » injured  » , « abandoned » by women « big » who decided to lose weight for their health, or just their mental well -being. Yet even if I happen to see ultra malicious comments about a round woman , these same women who complain of this wickedness , very often words just as hard to these women that they sometimes call board bread , sometimes wire, ironing board , green bean on legs, anorexic, or other difficult to listen to a woman who is thin expressions, but perhaps equally complexed and does not boast so far its thinness.

Stop generalizing about the wickedness that women have towards you, it is not because one day a « thin » woman you insult other « thin » women will think the same thing.

The worst part of this story is clear that many so-called « big » women have words really terrible against other women with the same morphology .
Ultra recent example those  » super nice  » who left comments  » super cool  » on blogger Neiiko about his collaboration with Kiabi . She was a victim of nastiness and definitely not by « thin » women.
When Naf read some comments she had tears in her eyes, and said I quote:
« I do not even wish my worst enemy to be insulted in this way « 
Around me , all the women we have different and ever thinner morphologies have felt discomfort  » that appears  » out with me despite my 46-48 and 50-52 . Besides, I do not feel absolutely huge in their presence , at least not anymore. This shows that the environment plays a key role in how we feel things .
I’m not a young pregnant woman , or a slim young woman, I am a young woman.
When I ‘m out I do not have either the feeling of being assaulted by women thinner than me . Or in their eyes and in their behavior.
Since the beginning of this blog we never got back suggesting that I was fat . Yet I know that « thin » women follow us, but she did not care about my weight because it is not what they see. This is where confidence comes into play
I can already hear some of you ( is ) saying:  » No, but she is not fat , she is not fat like us »
Nan but what is that ? Then the « thin » and you insult you , you allow yourself to judge who has the right to feel or say it is thin or fat, or too big ?

« We’re going where there? « 

Need we remind you that in France the majority of brands stop at size 40, 42 voiiiiiiiiir 46 ?
So yes a woman who makes 42 has the right to feel outsized .
No, women ‘thin’ do not after women « fat » and even if that were the case , the reasons they are not justified?
Look at the picture that conveys the media on women overweight or morbidly obese ( Pffffffff nothing that term although clinic is creepy ) .
Inactive women who eat , not to gorge all day chips, soda and other junk sweating from every pore of their skin.
These women  » thin  » you insult not they would be less bad if they could be seen that there are curvy women who take care of them , talk while playing sports , eating healthy while being fun? Rather than complaining and constantly victimize ?

No, women « thin » does not want to « big » women and if you are a victim of one of them , remember that it is like you, nor a woman « thin » or a « fat » woman but a woman who has a priori on another woman.

Unleash the cluster « thin » !
I need to push the mouth shot because I ‘m tired of this behavior and the malice towards such types or such types of women.

By creating this blog the idea was to gain confidence in myself and discover things about myself , about the world , but absolutely not advocating fashion especially for round , yet it was quickly categorized ( cataloged) blog + size .

Not that it bothers us, but it does, because of I do not see myself as just a round woman or having forms . Two , N’sqol not absolutely clothing for curvy women , but for all the short women who want to feel good about their bodies of women , and regardless of their morphologies.

We are women who have forms, but in truth, can anyone as Naf said so well: « These curves that is what we have , but absolutely not what we are. « 
We do not want to be locked in a category or a community blogger round women as every woman is much more than a woman just round or thin, black or white , big or small and etc …

More than a history of bloggers , why divide between women?
Know that « thin » women who insult women « round » is often mocks other women too, ( I mean women as they thin , see ) because they will UMIC 2kg, because that this skirt is more fashionable , because his name is outdated or I do not know why also .

Fayçalath , the little sister of Naf / N’sqol that you see on the blog with me right or blog N’sqol , saw his silhouette could largely have something to laugh at me , or just to feel superior, yet when she sees me she always told me sincerely that I am beautiful and we never focus on weight. When we go out, I do not feel inferior or superior, we are two women with different physical experiences and running around that men flirt (often so moved because too Lourdeau ) and do not even think about it in then .

So you respect , respect others , stop to mess where there is none, you release the cluster, stop insulting or feel offended too often by other women .
We have enough problems with men to add between women.

Stop .

Warning do not think I want to minimize the violence of words , I do not want there to be misunderstood my intentions.

Attached to the article a picture of me when I wrote this article, hypeeeer relaxing way (yes, I realize that nothing goes together , do not judge me :) ) and a version with some modified because I truly believe that this big problem thin / comes before all the self-confidence and how others perceive us , so the image is the vehicle through clothing or in our behavior , regardless Accessories the size or the weight that we do.
FYI I went out into the more formal version of ( top cream ) earlier in the day and two beautiful women ( at least as much as me , yeah, I ‘m flattery :)) came to congratulate me and tell me that I was super nice . I could not help but spin their map our blog. AND BAM 2 more readers !

Good day to all

10 réflexions sur “Avant, j’étais « grosse ».

  1. Anais Pénélope 28 mai 2014 / 09:50

    Très jolie tenue et surtout très bel article, ta plume en dit long et je partage tous tes dires … Je vous embrasse bien fort !

    • Jordane 28 mai 2014 / 13:19

      Bonjour ma belle,
      merci beaucoup, je suis contente que l’article te parle.
      Merci encore et nous aussi nous t’embrassons bien fooort !

  2. nsqol 28 mai 2014 / 13:13

    Bonjour Melle!

    Comme tu dis « avant j’étais grosse » et moi je continue en te disant mais ça c’était avant…

    Je viens de lire ton article avec attention et je salue le fait que tu élargisses le débat sur ce clivage qui n’a pas lieu d’être.
    Je te remercie de soulever quelques points importants comme le fait que le 1er foyer complexant est la cellule familiale et l’entourage amical.
    J’en sais quelque chose car je suis (ou plutôt j’étais) moi même sujet à ricanements et commentaires déplacés dans ma propre famille donc tes propos font écho en moi.

    Je te suis complètement dans ta défense envers les « méchantes minces » qui soi disant harcèlent car même si je suis de temps en temps victime de propos immondes je l’attribue tout naturellement à la misanthropie de l’homme et pas particulièrement à une catégorie d’êtres.
    J’ai effectivement été totalement écœurée par la violence des coms de certaines femmes à l’encontre de Neiiko pour qui j’ai beaucoup de respect pour avoir gardée son sang froid. Tu me connais, valait mieux que je me retienne d’intervenir car la diplomatie et moi c’est pas toujours ça…

    Tu connais mon entourage, tu connais leurs morphologies et comme tu le dis toi même ce n’est pas un débat dans notre entourage commun le poids.

    Merci d’illustrer cet article avec des photos de moments de vie. Pour moi ça donne plus de poids à ta pensée et ta plume.
    J’espère que ta mère et tes amies liront cet article et qu’ils ou elles auront la générosité d’intervenir et peut-être de s’excuser pour la maladresse dont ils ont fait preuve envers toi.

    En tout cas continues dans ta lancée et ne cesse jamais de dire que tu n’es ni grosse ni mince, tu es juste JORDANE qui a d’autre chose à faire que de tergiverser sur des soi-disant agression qu’elle subit des « minces » en tant que « ronde ».

    Bonne journée.
    Je t’embrasse et hâte de reprendre la relève des articles. :)

    • Jordane 28 mai 2014 / 13:45

      Bonjour N’sqol,

      Merci beaucoup, tu as raison, ça, c’était avant.

      Je sais que l’article te parle sur pleins de points et je t’entends encore me dire à quel point tu étais plus qu’écœurée après avoir lu ces commentaires presque haineux sur Neiiko.

      J’espère aussi que l’article sera lu par ma famille et mes amis, même si au final les plus concernées sont presque loin derrière moi maintenant.

      Je comprends ce que tu veux dire pour les photos, mais je me rends compte maintenant à quel point ça peut être difficile de poster ce genre de photos, car je ne me reconnais absolument pas, je sais que du temps est passé mais revoir le peu de mes photos d’ados m’a fait bizarre, même en sachant que je n’étais pas si « grosse » j’ai vu à quel point je ne l’étais même pas un peu, et j’étais presque gênée de poster ces photos en expliquant à quel point j’étais « grosse » à l’époque.

      Merci beaucoup encore et on lâche pas l’affaire pour ce conflit « mince » « ronde » qui n’a aucun sens ! :p

      Je t’embrasse, bon après-midi

  3. Maewenne 28 mai 2014 / 14:23

    Hello hello Jordane

    Jusque là je vais en catimini sans laisser de com mais aujourd’hui ton article m’en donne envie.

    Avant tout je tiens à te dire que les tenues à la fin sont très jolies et le short est à tomber. J’aimerai bien te voir plus souvent en wax car tu portes magnifiquement bien ce tissu.

    Revenons au sujet principal de ton article qui est extrêmement fort.

    Je fais pour ma part partie de ces fameuses « minces » qui torturent les grosses et les les humilient d’après les raccourcis que les filles « rondes » en font la majeure partie du temps.
    Je porte du 40/42 mais ma particularité est que dans mon groupe d’amies je vis l’injustice de ne pas pouvoir emprunter les magnifiques habits de mes copines et soeurs qui portent du 44/46/48.
    J’ai toujours été étonné que les gens se sentent si mal ou qu’on les a tellement humiliés qu’ils ont ressenti le besoin de créer des blogs pour exprimer leur démarche d’acceptation.
    Ce qui m’étonne c’est que les femmes aient cette capacité à subir des railleries d’autres femmes sans jamais se défendre et transforme ça en victimisation.
    Ce n’est, à mon sens en tout cas, pas si difficile de dire à quelqu’un qui essaie de vous humilier de vous foutre la paix. Mes copines m’en ont fait rarement la démonstration quand elles étaient prises à partie à cause de leurs poids et qu’elles ont fait en sorte que l’humiliation soit ressentie dans l’autre camp.

    Pour moi la question ici ou plutôt le vrai problème est de comprendre que la vie est un combat et que adopter la position de celle qui reçoit les coups sans jamais en rendre n’est pas très malin.

    Les filles aigries qui s’attaquent aux rondes ont un peu un problème à régler avec elles même et il faut apprendre à ne pas se sentir concerné par leur propos.
    Je suis surement de ces minces qui jugent des grosses à des moments de ma vie mais ça partait d’une bonne intention même si avec du recul je réalise que c’était stupide, quoi que je n’en suis pas si certaine.
    Je ne peux quand même pas m’empêcher d’avoir un regard jugeur et compatissant lorsque je vois une femme ou un homme gros complètement essoufflé au moindre effort physique.
    Mon jugement s’arrête là. Pour certains c’est déjà beaucoup mais je ne peux m’en empêcher car une de mes sœurs est diététicienne et lorsqu’elle me parle des souffrances de certains de ces patients j’ai envie de les secouer et de leur dire réveillez vous! faites vous suivre aussi bien psychologiquement que médicalement pour vivre dans un meilleur corps.
    J’ai conscience que certaines personnes sont bien dans leurs surpoids mais on ne me fera pas croire que c’est une majorité. Bref! Je vais surement passer pour quelqu’un qui n’a pas compris l’article et qui juge mais tant pis.
    La barrière que je ne dépasserai jamais jamais jamais c’est les insultes physiques, montrer quelqu’un du doigt ou l’humilier en public.
    J’ai aussi vu et lu des propos plus que désobligeant sur la blogueuse neiko suite à la sortie des robes kiabi. Je pense qu’elle était plus facile à attaquer car elle était celle dont on voyait le plus les rondeurs. j’ai aussi relevé que les insultes venaient du facebook de ma grande taille donc oui je ne peux qu’être d’accord avec toi quand tu dis

     » Le pire dans cette histoire est de constater que beaucoup de femmes dites « grosses » ont des mots vraiment terribles à l’égard d’autres femmes ayant la même morphologie.
    Exemple ultra récent : les personnes « super sympa » qui ont laissé des commentaires « hyper sympa » à la blogueuse Neiiko au sujet de sa collaboration avec Kiabi. Elle a été victime de méchanceté gratuite et ce absolument pas par des femmes « minces ».

    Pour moi le fameux clivage mince/grosse que tu dénonces à juste titre n’a pas lieu d’être.
    Comme tu le dis les grosses sont aussi langues de vipères entre elles mais ça on préfère de ne pas trop en parler et ecrire des articles à ne plus en finir sur l’acceptation comme si le gros avait le monopole du malaise.

    Je te remercie toi la blogueuse catégorisée « +size » de remettre les pendules à l’heure et de poser les choses carte sur table. Je te remercie aussi de ne pas être de celles qui nous font passer nous les soi disant filles normales pour des monstres.
    Je te remercie aussi de pointer une réalité dont certaine préfère s’en voiler la face, c’est à dire un milieu +size avec des gens abjects et insultants envers d’autres personnes souffrant des même choses qu’elles.
    Genial ton article et je le partage dans la soirée. Bises.

  4. Jeanne 28 mai 2014 / 17:32

    Sans mauvais jeux de mots, le poids des maux ça pèse parfois.

    Très bon article qui donne matière à réfléchir, ce que je vais faire et revenir sans doute commenter plus tard.
    La tenue est magnifique et moi aussi j’aimerai bien que tu reportes du wax comme tu faisais assez fréquemment à un moment.

    Bonne soirée et bravo encore pour cet article. Que j’aime de plus en plus ce blog. Les filles vous faites un travail formidable. Merci d’élever le niveau.

  5. Morwen 28 mai 2014 / 22:15

    Coucou Jordane,

    Dans ton texte je me suis reconnue. Je n’en veux pas le moins du monde à ma maman ou ma famille mais comme toi j’étais toujours qualifiée de trop grosse « fais attention à ce que tu manges » et blablabla alors qu’à présent quand je vois des photos de moi, j’avais simplement des formes !
    Bon sang si on m’avait laissée tranquille sans me faire faire des régimes à l’adolescence peut être que mon parcours aurait été différent !
    Avec une famille qui te brime sans cesse sur ton poids, dur de s’accepter !

    Comme toi la tension grosses/minces me saoulent, comme toi j’ai de multiples copines ou collègues minces et je ne me sens pas différente pour autant !
    Bon j’imagine que comme toi et Naf d’ailleurs, les copines rondes demandent forcément des avis, des infos, des bons plans shopping ; je partage avec grand plaisir.

    En ce qui concerne notre jolie Neiiko, vous savez toutes deux que ses propos m’ont profondément choquée, encore plus parce qu’ils sont venus de femmes justement grosses.

    Chapeau bas pour ce billet, il n’est pas aisé de se dévoiler ainsi.

    Grosses bises à vous deux.

  6. Jordane 11 juin 2014 / 22:30

    Bonsoir les filles, merci beaucoup pour vos coms.
    Pour le wax ce ne sera vraiment pas une torture :D

  7. Mathilde 21 septembre 2014 / 19:31

    Bonjour, Bonsoir

    Tout d’abord moi c’est Mathilde. Je vous annonce la couleur, en règle générale, quand on ne me connait pas et qu’on me voit juste comme ça dans la rue/ dans un bar/ en boîte de nuit, je suis la fille qu’on déteste… Je m’explique brièvement: J’incarne beaucoup de stéréotypes que notre très chère société a vicieusement mis en place ( je n’y peux rien je n’ai pas inventé ces critères) => Blonde, mince, élancée et ,allez soyons fou, assez jolie. C’est un rôle dur à porter sachez-le… Quand vous vous battez pour être pris pour quelqu’un d’intelligent et j’entends par là une personne qui est plus qu’un physique (avec un cerveau, une réflexion) .

    D’un côté vous avez la gent masculine qui pense bien souvent que blonde rime encore avec « fille facile à faire entrer dans mon lit » vous considère comme un objet, une poupée gonflable qu’ils peuvent sauter. D’un autre côté vous avez la gent féminine qui bien souvent vous fusille du regard dès que vous passé à côté d’elle ou entrez dans une pièce. Parce que vous allez forcément lui voler son mec voyons! OU alors il y a la jalousie « elle fait chier elle avec son ventre plat c’est bon là ! » , « De toute façon pour être mince comme ça elle bouffe rien c’est sur » (Qui pourrait être comparé au fameux  » Elle est grosse car elle se goinfre » au passage)…. Et j’en passe !

    Donc voila, vous pensez être persécutées, sans doute, mais pensez bien que en ce qui me concerne, même avec mes amiEs la rivalité est toujours présente. Malgré mes efforts incessants pour montrer comme j’en ai rien à faire , comme je ne me mesure pas à elles (ça serait complètement stupide!). Mais rien à faire, j’inspire toujours de la méfiance et ce n’est pas faute d’avoir essayé d’adoucir les choses (Pas de jupe, pas de maquillage trop prononcé => ne pas se mettre en valeur en gros). Le jour où on cessera de me prendre pour une rivale, vilaine séductrice je pense que j’arrêterais de gueuler comme un putois lol.

    Sachez que le poids de la société pèse aussi sur ceux qui « rentrent dans le moule » car vous avez obligatoirement la haine et le dégoût de ceux qui n’y rentrent pas qui se déverse sur vous. Sachez que ces moules sont très étriqués tout comme le diktat de la minceur.
    Sachez que votre vie ne sera pas mieux si vous devenez mince.
    Et surtout je vous en prie arrêtez vos préjugés! Sincèrement moi, quand je vois une fille ronde dans la rue je ne me dis JAMAIS : « Putain mais quand est-ce qu’elle arrête d’aller au MC DO celle-là ? », alors si un jour vous me voyez dans cette même rue, évitez de vous dire  » Elle devrait bouffer un peu plus ça lui ferait pas de mal à cette planche à pain » (croyez moi je peux vous dire que pour manger j’en bat beaucoup et haut la main) .

    En remerciant celles qui auront eu le courage de me lire jusqu’au bout lol.

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s