La Redoute, Taillissime, William Carnimolla

Bonjour tout le monde,

on espère que vous avez passé un très bon weekend et que vous êtes en forme pour démarrer cette nouvelle semaine.

Vous rappelez vous de l’article sur les 3 Suisses il y a quelques mois ?
Aujourd’hui c’est d’un autre magasin de prêts à porter à distance dont nous souhaitons vous parler.
La Redoute.

Cette enseigne a été créée par Joseph Pollet en 1837 soit presque 100 ans avant l’enseigne les 3 suisses.
La Redoute était installée à Roubaix qui était la capitale de la laine où elle y vendait justement et uniquement de la laine peignée.

En 1873 Le fils de Joseph Pollet monte une filature nommée « Filature de la Redoute« .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 1922, juste après la première guerre mondiale, la famille Pollet trouve une solution pour faire face à la crise du textile :
Ils font paraître une petite annonce publicitaire intitulé « Pour tricoter » dans le quotidien « Le journal de Roubaix »
C’est comme ça que naît la vente par correspondance.

redouteboncom

Le 1er catalogue apparaît en 1928 sous un petit format de 16 pages avec une quarantaine d’article centré sur le tricot.

tricot-crochet-album-bb89f41f-2ad3-4674-983f-91a70dba8c8c
En 1956 il s’ouvre aux articles de la maison et en 1970, La Redoute ouvre des bureaux de prise de commande téléphonique et en 84 la société ouvre son service de minitel. 3615Laredoute.

Dès 1994, La Redoute se lance dans le e-commerce où elle réalise la grande majorité de son chiffre d’affaire.
Avec la technologie c’est même difficile de croire ou d’imaginer que des gens passent encore leur commande par téléphone ou par courrier :) (Vous en connaissez d’ailleurs ?)

Depuis 1969 La Redoute fait en sorte de proposer des collections avec des grands noms de la mode.
Yves St Laurent, Christian Lacroix, Azzaro et beaucoup d’autres.

La Redoute a eu beaucoup d’égérie depuis sa création.
Sylvie Vartan, France Gall, Isabelle Adjani Laetitia Casta, mais encore Tara Lynn et Inès de la Fressange et beaucoup d’autres femmes.

Les hommes ne sont pas en reste puisque Thomas Dutronc, Yannick Noah, Marc Lavoine ou encore Benjamin Biolay ont été égérie pour la marque.

La redoute est disponible à l’international dans beaucoup de pays Européens, mais aussi dans le monde.
Puisque c’est quand même plus sympa de parler de La Redoute avec des images, on a trouvé quelques vieilles couvertures du catalogue et il faut avouer que même si le côté vieux catalogue nous a un peu amusé, on a vite réalisé à quel point ces couvertures représentaient le cliché de la femme au foyer.
On y voit surtout une mère rarement sans son enfant et parfois accompagné d’un mari qui semble jouer le protecteur de la famille. (Le bras gentillement posé sur l’épaule..)

D’ailleurs, en regardant la page des jeux pour enfants vous constaterez vous aussi que clairement… Tout est fait pour l’épanouissement de la femme.
Poucettes et landau, le kit de la parfaite petite balayeuse, le kit de l’apprentie cuisinière dînette, faitout et cie.
Et en bonus la machine à coudre, et une superbe machine à écrire pour la future dactylo.
Bref, même si quelque part la femme le veut bien puisqu’elle continue souvent à s’occuper de tout ou presque à la maison, à l’époque ce n’était pas discutable et c’était même une évidence.


Donc La Redoute c’est une longue histoire, mais la marque a voulu penser à toutes les femmes !
C’est comme ça que l’idée leur est venue de créer : Taillissime.

L’enseigne Taillissime crée en 1971, est l’une des plus anciennes marques de La Redoute.

Ce qui nous a le plus étonnée ici hormis « l’hyperridicule » des mises en scène de chaque couv, (Oui, bon, c’était l’époque..) c’est la taille de ces femmes.
Le magazine était-il destiné uniquement aux grannnndes femmes ou bien aux grandes tailles de vêtements ?
On a de quoi se poser la question et plutôt que d’être toujours pessimiste, on peut voir le chemin parcouru lentement, mais surement dans la mode puisque ces mannequins en couverture de Taillissime était considérées femmes grandes tailles à cette époque.


À l’heure actuelle Taillissime vise une clientèle d’une quarantaine d’années, mais tente quelques partenariat pour élargir cette fameuse clientèle.
Surtout que beaucoup de femmes et de jeunes femmes sont très demandeuses vis à vis de la marque.

C’est pourquoi il y a quelques mois Taillissime a eu l’excellente idée de travailler avec William Carnimolla, célèbre styliste, mais aussi mannequin et animateur télé (dans belle toute nue). Souvenez vous d’ailleurs, N’sqol avait fait un superbe article sur lui et sa collection capsule de robe de mariée pour Tati

William Carnimolla

Bref, beaucoup de blogueuses ont parlé de cette collection à sa sortie et beaucoup de femmes se sont plaintes car extrêmement mécontente parce que la collection est sombre.

Pour tout vous avouer même nous on a fait un peu preuve de mauvaise foi, car pour un homme qui conseille toujours aux femmes de porter des couleurs, on n’a pas compris.
Mais finalement c’était logique de sa part de créer une telle collection, du gris, du brut, tout ça c’est du basique, donc associable avec tout.

Bon ensuite comme les femmes ou les Françaises ou les femmes Françaises aiment toujours trouver quelque chose à redire.

Le mannequin, Ali Tate porte du 42 et ça semble déranger puisque le 42 ne serait pas considéré comme du grande taille.
Ah bon ?

Parce que les mannequins standards portent du 36-38, les mannequins grandes tailles devrait être à l’extrême, 58-60 ?

Bon pour tout vous dire, à une époque j’aurais surement dis moi aussi, un truc bête du genre « faire un 42 ce n’est pas être grosse ou faire du grande taille »,
mais le fait de travailler et surtout de voir travailler N’sqol qui est entre autre styliste, m’a ouvert les yeux à ce sujet.
La raison pour laquelle les mannequins font généralement plus du 42/44 ou du 44/46 est simple même si elle peut être difficile à entendre.
Le ou la styliste qui crée à besoin de voir son vêtement sur son mannequin sans être gêné visuellement par des formes qui modifieraient le tombé de celui-ci.
Le fait d’avoir un gros ventre peut effectivement être gênant pour un créateur car il fixera davantage son attention sur ce détail plutôt que la forme ou la découpe de son vêtement.

Ça ne veut pas dire qu’une fois fini et porté sur une autre morphologie ce ne sera pas joli, mais uniquement que pour être sur de lui et de son travail le styliste a besoin de se concentrer sur son vêtement.

C’est déjà arrivé d’ailleurs avec N’sqol que mon ventre ressorte davantage que la veille et ça l’a réellement gênée dans son travail.

Bref, Ali Tate fait un 42, elle est mannequin grande taille, et elle est magnifique.

Bon, retour sur la collection de William,
elle est composée d’un jean skinny noir style motard, d’un slim enduit, d’une combinaison noire, d’un short et d’une jupe fourreau apparemment plus disponible, mais aussi d’une robe a imprimé rouge, d’un tee-chirt a imprimé bouche ou en lurex noir, d’une magnifique veste motarde en laine et un superbe manteau.

de belles pièces, fortes, structurés. On a d’ailleurs adoré Vanoue dans la robe imprimée

http://www.thecurvyandcurlycloset.com/2014/08/william-carnimolla-taillissime.html

Pour la sortie de la collection on a eue envie de vous donner quelques idées pour porter les vêtements de celle-ci en faisant quelques planches.
On vous laisse avec, dites nous ce que vous en pensez, quelles pièces vous avez déjà ou comment vous aimeriez les porter.


On vous souhaite une très bonne journée ainsi qu’une bonne semaine.
On vous embrasse !

Publicités

5 réflexions sur “La Redoute, Taillissime, William Carnimolla

  1. Garence 22 octobre 2014 / 12:50

    Bonjour. Cet article est passionnant et il permet de se rendre compte de l’évolution de la mode au fil du temps. J’ai été très troublée de voir que les mannequins dans les catalogues des années 70 sont des tailles que je considère aujourd’hui comme standards. C’est plus qu’évident qu’on a vraiment pas conscience que les choses évoluent et c’est bien de la part de vous 2 de nous le rappeler. Les planches proposées pour la collection de William Carnimolla me plaisent beaucoup et ma préférence va sans hésiter à la 4ème planche en partant du bas avec le chapeau bleu. J’aime beaucoup et ça me donne envie de me faire ce look. Très très bon article. Vous avez fait ma journée. Merci.

  2. camille 22 octobre 2014 / 13:17

    J’adoore quand vous faites ce genre d’article. J’avais beaucoup aimé celui sur les 3 suisses déjà et celui ci est top. C’est excellent de voir Taillissime à l’époque. J’ai eu des barres en voyant le truc de la dînette avec la petite fille qui n’a que pour seuls rêves de faire à manger comme maman. Perso je ne suis pas certaine que les choses ont évoluées même s’il y a plus de retenue dans ce genre de propos misogyne. Sinon juste merci de proposer des looks avec la collection de Carnimolla. Je manque souvent d’imagination et vous m’avez vachement aidé. Je vais donc de ce pas commander deux pièces qui me donnent envie mais que je ne savais pas trop comment les associer et que ça ne fasse pas classique. Bonne journée les filles. Bises.

  3. camille 22 octobre 2014 / 13:19

    Au fait Bonjour. Lol je sais que ça enerve Naf quand on ne dit pas bonjour. Ciao Ciao.

  4. Vanouelicious 29 octobre 2014 / 00:26

    Super cet article ! Wooooou les clichés sur la parfaite femme « moderne » au foyer !!
    Et sinon merci pour ce travail de recherche. On y notre une belle évolution de la marque et notamment de Taillissime. Il reste encore beaucoup à faire mais ils sont sur le bon chemin.

    Concernant la collection : évidemment j’ai craqué sur la robe longue, mais aussi sur la veste de motard que je vais tellement saigner cet automne ainsi que sur la combi mais elle est extrêmement mal coupée. Il était trop tard pour la retourner quand je l’ai essayée.

  5. severina 18 novembre 2014 / 01:13

    Au risque de passer pour une ringarde,tant pis je vais assumer mon coté rétro je suis née en 1972 ,je prèferais et de loin les photos de couverture des vieux catalogues jusqu’en 1990.La raison en est simple :ily avait une femme,un homme,un enfant,le couple et plus largement la notion de famille qui a disparu post années 90 a mon grand regret.Or si La redoute propose de la mode pour les femmes il ne faut pas oublier qu’elle habille aussi les enfants et les hommes qui ont disparu de la couverture..cest devenu un catalogue individualiste a mon sens..je déplore l’absence d’homme sur la couverture.je prèfèrais les anciens catalogues plus communautaires qui montraient le vivre ensemble »..aujourdh’ui cest individualiste et c’est triste,la société de consommation etant passée par la;..De plus quel mal y avait il a etre mère au foyer?Toute femme voulait pas travailler,pas nécessairement et certaines ont été heureuses dans ce rôle et l’assument encore très bien.Donc jai été décue et le suis depuis 15 ans depuis que l’homme et l’enfant ont disparu de la première page..

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s