Plump #7

PIC_0591

rédigé par n'sqol1

Bonjour à tous!

Il y a un peu plus d’une semaine (le 5 Novembre précisément) Plump 7 est sorti.

Plump c’est quoi me direz-vous , en tout cas pour les nouveaux lecteurs qui débarquent sur le blog et à qui au passage on souhaite la bienvenue.

La définition que j’aime le plus de Plump est pulpeux/ voluptueux.

Plump c’est le mag qui fait en sorte de balayer les idées reçues nourrie par les médias sur les personnes qui ont quelques kilos de plus que la « norme » et qu’on aurait tendance à percevoir comme hargneuses, dépourvues de légèreté, d’humour, en somme sans vie et cloîtrées chez elles.

Plump c’est en quelque sorte la petite soeur de causette (compliment formulé par un lecteur il y a quelques mois) avec des articles un peu féministes sur les bords sans tomber dans le cliché de la ronde en mode dépression hostile un peu pénible.

C’est drôle, vif, caustique, gourmand de la vie. La mode côtoie une analyse de comportements sociétaux.

Au fil des pages je me sens le droit d’être une funambule de la vie en cessant de voir le monde de manière binaire parce-qu’on est pas juste « une chose ou son contraire ». Nous sommes le résultat d’une succession de moments de vie que nous avons tendance à oublier et il y a ce je ne sais quoi dans Plump qui nous pose cette réalité et nous permet de prendre du recul.

J’assume mieux d’être toujours à la recherche de mon équilibre et de ne plus me sentir coupable de ne pas correspondre à ce que la norme sociétale attend de nous.

Je dirais que je peux résumer Plump avec cette citation de Jean Cocteau:

Ce qu’on te reproche, cultive le, c’est toi.

Le 1er numéro de Plump date d’octobre 2012 avec une couverture absolument géniale que j’aime beaucoup et qui pour le moment reste ma préférée avec celle du Plump #5 . Haaaaaaa cette 1ère couverture je l’aime tant et je la verrais bien chez moi, je répète je la verrais bien chez moi…

Vous commencez maintenant à le savoir (pour celles qui nous suivent depuis le début) qu’on adooooooooore donner notre avis sur ce magazine qu’on aime parce-que caustique, divertissant, léger mais avec toujours une gravité en trame de fond.

Plump c’est le magazine qui manie l’art de savoir y mettre des formes pour traiter avec une vrai fausse légèreté le fond.

Avant de donner notre avis sur Plump #7 on tient à dire à la team qu’on se voyait déjà feuilleter les pages du mag et les commenter en direct.

Dans l’entrée de mon appart il y a avait déjà quelques euros bloqués pour me procurer votre 1er numéro papier mais je ne désespère car nous savons que vous travaillez d’arrache pied pour que le projet se concrétise. On croise les doigts la TEAM.

Bon passons aux choses sérieuses.

La couverture:

1-couv

Jordane adore moi un peu moins mais je trouve Nina Flageul très jolie dessus. Pour être tout à fait honnête je vois beaucoup de photos de filles rondes qui font des grimaces de ce type à tout va et ça a malheureusement fini par me lasser. Les rondes rigolotes (trop et trop souvent) me laisse perplexe un peu. Désolée Nina pour ta couv mais je tiens à dire quand même que je te trouve resplendissante dessus.

3 articles que j’ai aimé + 4ème bonus.

  • Sarah Nathan et son formidable very fat trip.

2

Sarah Nathan vit aux USA donc elle est en première ligne pour nous donner sa vision d’une Amérique tiraillée entre son désir de traiter la question de l’obésité  tout en pactisant avec (le diable) des multinationales, des industries pharmaceutiques et la politique qui essaient tous de nourrir le capitalisme en proposant des choses complètement dichotomiques tout en ayant le désir d’enrailler le problème de l’obésité. Ceci dit j’y ai appris certaines choses sur la mentalité américaine qui consiste à penser que le problème est individuel et que c’est à chacun de se responsabiliser. Bon avec du recul je pense que cette manière individualiste de penser est également propre à la France. Peut-être que le cynisme sur les questions de santé publique est beaucoup plus prégnant aux Etats Unis. J’ai bien dit peut-être…

C’était frustrant de lire cet article passionnant et de ne pas être dans l’échange immédiat avec Sarah Nathan.

Je vous invite vraiment à lire cet article page 6-7.

  • le récit de Aude premier, Premier soir, Espoir page 12-13

3

C’est drôle, très très drôle, car ça me renvoie à des échanges avec mes amies mais j’y ai ressenti un peu d’amertume ou de la tristesse à la fin sans trop m’expliquer pourquoi, ou peut-être si je sais pourquoi et ça me renvoie à nouveau à mes amies. Quand la vérité est écrite, posée, on ne peut plus faire semblant de ne pas la voir. L’humain, ses névroses, son introspection permanente, son désenchantement subit, on retrouve tout ça dans ce récit et tout l’espoir mis dans ce premier soir.

J’ai envie de dire les filles relax. Faites attention à vous, ne vous projetez pas trop vite dans une vie à deux et le quotidien qui va avec. En tout cas la protagoniste a gardé son amour propre malgré sa peur de ne pas savoir si elle fait bien les choses ou pas. Tu as bien raison d’avoir dit « non je ne préfère pas »… Carpe diem!

Jordane : Moi aussi j’ai beaucoup aimé cet article, il m’a beaucoup fait rire même si j’ai conscience que dans l’action aucune fille ne rirait de cette situation.
En lisant l’article j’imaginais une sorte de mini série assez drôle qui serait diffusé sur le net.
Au fait Aude, Tu l’as revu ce mec ? :D

  • Avant j’étais gros. P 40-13.

7

C’est rare d’avoir le point de vue d’un homme qui a souffert de son obésité. Pierre Edouard était gros ado et jusqu’au début de l’age adulte. Il a décidé de perdre du poids et raconte tout le cheminent mental qu’il lui a fallu effectuer. Il y a des situations dans la vie qui ramène (homme et femme) à une équité et souffrir du problème du poids en est l’exemple. Après il y a des points qu’il soulève avec lesquels je ne suis pas d’accord et une fois de plus j’aurais aimé être dans l’échange.

Je ne suis pas certaine qu’on peut se contenter de penser que perdre du poids est à la portée de tout le monde et qu’il suffit de le vouloir et d’avoir le déclic pour enclencher le processus. C’est pas juste une question de déclic. Si c’était aussi simple je pense que beaucoup de gens se « bousculeraient » pour ne plus être en souffrance.

Voila ce que j’ai retenu et que j’ai aimé dans ce numéro de Plump.

Le bonus ce sont les pépites (de blogs géniaux) dénichées par notre Audrey dans la rubrique si on surfait. (p. 54)

9

Pour le reste Jordane va elle aussi vous donner un résumé de ce qu’elle a aimé.

4

Après l’article « Chaud devant » d’Aude Premier, j’ai aussi aimé l’interview de la comédienne Angélique Delestré et particulièrement son propos sur la difficulté pour les comédiens gros ou ronds de trouver des rôles autres que celui du bon vivant, ou des petits rigolos, car c’est souvent vrai on voit régulièrement ces profils physiques jouer dans ce genre de rôle et si parfois c’est un choix, le fait d’être pratiquement une obligation est vraiment très contraignant dans la vie professionnel d’un acteur.

5 6

J’ai aussi aimé la partie Plump mode avec une préférence pour les looks de Cassandre p.30 et d’Aurélie p.36. chacune en mode rétro et 70’s  J’ai adoré voir nos copines Anaïs Pénélope p.32 et Nina Flageul p.24 dans ce numéro, mais vos looks me correspondent moins désolééée les filles.

8

Et puis bon, comme a chaque fois la partie cuisine m’a fait saliver.
Mes narines frétillent encore rien qu’à la pensée de cette recette de bricks au crottin de Chavignol, pommes et miel.
On en reparlera surement d’ailleurs… Suspense… :)

Pour finir moi aussi j’ai adoré comme d’habitude la rubrique d’Audrey, Si on surfait ce soir. Je n’ai pas encore vu tous les liens mais je découvre toujours pleins de supers site et j’adore ça ! Mercii !

On vous embrasse et vraiment MERCI d’être de plus en plus en nombreuses et nombreux à nous lire.

Bonne semaine à tous.

N’sqol et Jordane.

Plump #7

10

Publicités

7 réflexions sur “Plump #7

  1. Gabrielle 27 novembre 2014 / 09:22

    Bonjour, merci pour ce rappel, j’ai vu la nouvelle sur Facebook mais j’ai fini par oublié de le lire.
    N’sqol à l’air complètement emballé par l’article de Sarah Nathan, j’avais adoré son article dans le dernier numéro alors j’ai hâte de lire celui-ci.
    j’ai hâte aussi de lire la rubrique sportive, généralement elle me fait rire.
    bon j’arrête de papoter, je vais lire Plump et je reviens plus tard vous donner mon avis.

    Bisous les filles

  2. annaêlle. 27 novembre 2014 / 09:28

    Hello tout le monde. J’ai découvert Plump sur votre blog lors de l’article sur le 1er Plump je crois et depuis je suis devenue une lectrice assidue. Je comprends parfaitement l’opinion de n’sqol sur les grimaces récurrentes des rondes car j’en vois beaucoup des photos comme ça sur la toile. Non pas que je ne dise pas que les rondes n’ont pas d’humour mais je trouve qu’elles veulent trop montrer qu’elles ont de l’autodérision ou je ne sais quoi d’autre et qu’elles sont pleines de vie. Je ne sais pas si c’est ce que n’sqol a voulu dire mais en tout cas c’est comme ça que je vois ce genre de photos qui fleurissent un peu partout sur la toile et clairement ça devient lassant surtout qu’il y a des blogueuses que j’aime beaucoup qui nous répète à l’infini ce genre de poses. Donc moi aussi je n’ai pas aimé la couv mais j’ai beaucoup aimé le contenu. J’ai découvert la comédienne Angel like qui m’a fait beaucoup rire et que je suivrais désormais et ça fait du bien d’avoir une parole d’homme qui a un moment souffert de son obésité. Merci pour ce nouvel article sur Plump car je dois avouer que j’aime lire vos retours, ça me permet d’avoir une autre lecture du mag. Bonne journée et bises.

  3. Inès 27 novembre 2014 / 09:36

    Coucou,
    on sens que vous l’aimez ce mag, je suis comme vous j’aurais adoré le lire sur papier (ce n’est que partie remise) et c’est plutôt marrant du coup de voir Jordane avec un magazine Plump au début de l’article.
    La couv je l’aime bien, je trouve aussi que Nina est hyper belle et même si je comprends ton point de vue, je suis moins agacée que toi sur le sujet des onomatopée faites par des filles rondes pour avoir l’air rigolote. Par contre je suis entièrement avec toi quand tu parles de la toute première couv ! Elle était géniaaaaale !
    Sinon comme toi N’sqol j’ai aimé l’article de Sarah Nathan même si je pense que j’ai du passer à côté de point important que je n’ai peut-être pas su saisir.
    J’ai beaucoup aimé aussi l’article Chaud devant, il m’a fait rire et grâce à toi je le vois d’un nouvel oeil aujourd’hui car je n’avais pas réalisé la partie triste de son récit, le fait de continuellement chercher Cet homme avec qui on pourra construire quelque chose.
    Je dois partir mais merci pour cet article et j’adoooooore aussi la partie cuisine (j’ai déjà testé le dessert et c’était délicieux)
    Je vous embrasse

  4. Lise 27 novembre 2014 / 11:31

    Bonjour les filles,
    moi aussi j’ai découvert Plump grâce à vous et j’aime beaucoup ce mag.
    Mes potes étant tous un peu (ou beaucoup pour certains) des geeks l’article sur les différents stades de geek m’a bien fait rire car ça leur ressemble complètement !
    Sinon j’ai bien aimé l’article sur le mariage de Kaoutar, car si mais potes sont de vrais geeks moi je suis une romantique…

    Des bisous

  5. Nina 27 novembre 2014 / 13:44

    Désolé? Je suis sensée mal le prendre?

    • Jordane 27 novembre 2014 / 14:19

      Coucou Nina,
      On ne s’excuse pas d’avoir une opinion, mais c’est toujours un peu délicat de donner son avis et on a tjs un peu peur que les gens prennent pour eux ce qu’on dit.

      • Nina 8 février 2015 / 00:47

        En effet, je pourrais mal le prendre.

Un petit mot ? ~ A small word ? - Sorry in advance, sometimes the comments don't pass.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s